L'enfer n'est jamais loin du paradis !
 
 AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alice Roussel ; L'ange qui était un démon [PAS FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Roussel

avatar

Féminin
Messages : 2
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 21


Kit de survie
Carte d'instinct de survie:
Relations diverses:

MessageSujet: Alice Roussel ; L'ange qui était un démon [PAS FINI]   Dim 27 Déc - 23:41



Brisée mais encore debout

Jamais les erreurs que l’on fait ne sont vraiment rattrapables.
N’oublie pas cela.


Haineuse – Féroce – Caractérielle

« Je suis fière de n’être qu’une chose qui cherche à survivre », qu’elle disait. Si seulement elle n’avait pas oublié ce qu’amour signifiait. Si seulement elle avait pu ne pas oublier le visage de cette personne qu’elle aimait tant. Si seulement elle avait réussi à verser une larme ce jour-là. Si seulement elle avait été là pour lui. Si seulement elle savait tout ce qu’elle a raté. Si seulement elle en avait moins à faire… Alice, qu’on appelle aussi l’enfant sans cœur, que l’on traite comme un corps vide de toute émotion. Mais un jour, un jour seulement, elle rendra la monnaie de la pièce aux autres… Si seulement eux aussi savaient comme ils vont regretter tout ce qu’ils ont pensé vis-à-vis d’elle. La vie est cruelle petite. Accroche-toi, ne baisse pas les bras. La vie est injuste, petite. Tu le verras tôt ou tard… Ainsi coule le sang, ainsi coule le temps. Et l’on n’y peut rien…

Détruite – Triste – Perdue

Personnage ; Alice Roussel ; 14 ans ; Française


A / Son identité… Bien qu’à moitié effacée



    Nom : Roussel
    Prénom : Alice
    Surnom : Malice ; Ce fût le seul surnom qu’elle eût dans sa vie, et c’était sa mère qui l’employait
    Sexe : Féminin
    Date de naissance : Ne connaissant pas l’année où nous nous trouvons actuellement, le passeport ne peut ici vous fournir que les informations suivantes : Née le 6 octobre il y a désormais 14 ans.
    Age : 14 ans, comme dit juste au-dessus
    Taille : A peu près un mètre soixante-trois
    Poids : Dans les environs de cinquante quatre kilos
    Nationalité : Française
    Célébrité: Taylor Swift
    Signature : (Pour l'admin te validant)


B / Situation familiale… Totalement ratée


    Milieu social : Si Alice avait ne serais-ce qu’un milieu social, elle serait bien différente. Sa famille ayant perdu tous ses biens suite à la perte de sa mère et au triste sort de son père, Alice et ce qui lui reste de famille ont sombré dans une pauvreté difficilement surmontable.
    Relation avec la famille : La mère d’Alice est morte dans un accident de voiture, mais avant ce triste évènement, la petite fille était des plus heureuses avec elle. Sa mère était très douce avec la petite fille, et derrière ce visage bienveillant, Alice oubliait tous ses malheurs. Egalement avant la mort de sa mère, la jeune fille était comblée avec ses deux parents. Mais son père ayant par la suite sombré dans l’alcoolisme et ayant totalement perdu raison, elle n’entretient plus qu’une relation avec elle-même : Elle essaie de se faire vivre.
    Nombre de frères et sœurs : Les parents d’Alice avaient l’intention de refaire un enfant, mais ils n’en ont pas eu le temps, malheureusement… L’idée d’avoir un petit frère ou une petite sœur enchantait la fillette.
    Leur réaction vis à vis de la lettre : Le père de la petite Alice était déjà ressemblant à un flan inanimé lorsqu’Alice a reçu la lettre, elle a pris seule la décision de partir. Son père aurait été tout à fait contre s’il lui restait un minimum de volonté, sa fille est bien la dernière chose qu’il laisserait partir maintenant…
    Considération pour/par les autres : Alice n’a franchement que faire des autres, depuis la mort de sa mère et au vu de la décadence de son père, elle s’est renfermé dans une bulle où tout ce qui comptait pour elle était de survivre et optionnellement dans le confort. En revanche, le peu de gens qui considèrent encore Alice comme humaine ont commencé à la détester ou à s’en méfier. Mais par-dessus tout, Alice considère que chaque chose peut être une menace… Vous en déduirez donc qu’elle est devenue paranoïaque mais vu dans le milieu où elle évolue, rien d’étonnant à cela.


C / Descriptions de la personne... Différente?


    Description physique :

    Alice est une belle jeune fille. Enfin, elle le serait si elle n’avait pas des traits de visage aussi durcis par la vie. Son léger teint blanchâtre laisse deviner sa nationalité française. Son visage aux formes douces ne s’est plus illuminé d’un sourire depuis bien des années, et cela est visible… Son regard dur fait que son attitude peu ouverte aux dialogues est tout de suite visible. Mais on peu facilement comprendre cela, la vie n’a pas épargné la jeune fille. A part les traits de son visage, Alice arbore une belle chevelure bouclée qui lui descend au bas de la colonne vertébrale. Cheveux blancs ou bien blonds ? Chacun son idée sur la question, quoi qu’il en est, la véritable couleur de ses derniers varie. En effet, selon l’éclairage, sa chevelure change radicalement de couleur. Mais même moi je ne saurais pas vous dire en fonction de quel éclairage quelle teinte prennent ses cheveux… Une légère mèche tombe sur son front assez large mais est remontée par la suite dans le reste de sa chevelure. Il arrive que ses cheveux soient moins bouclés que d’autres fois, cela varie aussi. En réalité, ils bouclent énormément au contact de l’humidité. Pour parfaire son image de petit ange, Alice possède de grands yeux d’un bleu nuit qui change d’opacité selon ce qu’elle porte. Plutôt un effet d’optique d’autre chose d’après ce que la plupart pourront vous dire. Comme vous aurez pu le remarquer, beaucoup de choses dans le visage de la jeune fille ont la faculté de changer d’apparence à l’œil. Vrais changements ou bien juste effets perçus par l’œil ? Allez savoir…

    En dehors de cela, Alice est une fille assez grande qui pèse assez peu comparé à sa taille. Elle possède de grandes mains et de grands pieds et sa corpulence est tout à fait normale, voir même un peu fine. C’est en somme une jolie fille qui pourrait faire le joli cœur si elle apportait plus de soins à son apparence.

    Description morale :

    Avant… Avant ce terrible accident, Alice était une petite fille adorable qui ne manquait de rien. Elle était polie, gentille, attentionnée, intelligente et pensait toujours aux autres. Elle allait à l’école et là-bas était l’une des meilleures, ce qui prouvait bien ses grandes capacités intellectuelles. Mais depuis la mort de sa mère, l’épisode qui a bouleversé sa vie, elle est devenue une jeune fille réservée. Très agressive et désormais méfiante comme pas deux, elle n’accorde à personne sa confiance. Toujours focalisé sur un seul objectif, celui de ne pas mourir, les gens ont fini par totalement l’abandonner, la laissant complètement sombrer dans le mépris. Mais au fond, tout ce qu’elle demande c’est un peu d’amour et de l’attention. En général les gens qui lui adressent la parole le regrettent rapidement. Aussi, Alice Russel revendique farouchement le fait de pouvoir se débrouiller seule. Tout du moins d’après ce qu’elle pense, car au fond elle est très vulnérable à n’importe quelle attaque verbale. Prête à chaque instant à se battre, elle répugne l’idée d’avoir à tuer. Mais si c’est nécessaire, aucun scrupule ne viendrait la ronger, et les remords seraient bien les dernières choses qui pourraient l’atteindre. La seule chose qu’elle ai gardé de son enfance heureuse c’est son intelligence. Seulement, désormais elle l’utilise comme arme contre tout ce dont elle se méfit. Elle s’en sert pour voler et pour servir aux gens qui dialoguent avec elle des réponses bien tranchantes. Elle n’a plus rien d’une gentille petite fille. Mais c’est normal : Pour vivre dans la rue, il faut bien s’adapter comme on le peut…

    Votre vie jusqu'à l'arrivée de la lettre :

    Votre réaction à la lettre / Votre vie durant le voyage:

    Journal d’Alice Roussel


    L’arrivée de la lettre / L’avant du départ


    J’étais en train de préparer de repas –de maigres patates grillées au feu sauvage- quand j’ai entendu mon père grogner. Ce n’était pas normal, les seules fois où des sons traversaient ses lèvres, c’était quand il voulait une autre bière ou bien qu’il fallait laver son pantalon. Méfiante comme un rat, je me suis approchée de lui. Il avait froissé une lettre de papier dans ses grosses mains crasseuses. Une lettre, ce n’était pas rare qu’il prenne celles qu’il recevait autrefois et qu’il les déchire. Mais celle-ci était différente. Elle était propre, et un cachet rouge ocre fermait l’enveloppe. Je lui ai aboyé dessus, et il a mouillé son bas… J’ai fermement saisi la lettre. Il en a arraché une partie mais rien de bien grave. Il pouvait en faire ce qu’il voulait, je n’avais pas envie de me battre. D’ailleurs, lorsqu’il se mit à mâcher le morceau de papier, je ne l’ai pas retenu. Tout ce qui pouvait lui arriver, c’était de le vomir. Il n’avait rien à cracher de toute manière, cela faisait trois jours que nous n’avions pas mangé. J’étais trop occupée à dégager le toit de l’ancienne chambre qui s’était effondré… Quel gâchis, tant de poutres en bois mouillé qui auraient pu être revendues. Mais rien d’important, la pièce n’était plus occupée depuis que mon père passait ses journées dans le vieux fauteuil miteux. Et puis toutes les affaires avaient été rapatriées dans ce qui aujourd’hui était l’unique pièce que l’on utilisait… J’avais fait cramer le bois pour faire cuire les pommes de terre que j’avais volé sur l’étalage de devant le libraire. Les commerçants sont tellement stupides qu’ils ne voient rien… Heureusement pour moi, sinon il y aurait longtemps que j’aurais crevé comme un chien. J’ai donc ouvert la lettre. J’ai pris soin de ne pas abîmer le papier, au cas où c’était écrit à même l’enveloppe. Mais non. Une belle feuille de papier, recouverte d’une écriture fine et légère, se trouvait à l’intérieur. Une écriture d’homme, vu les « O » légèrement carrés. Cela faisait depuis que j’avais quitté l’école que je n’avais plus lu quoi que ce soit. Mais je me souvenais parfaitement de chaque phonétique, chaque mot. C’était la première fois depuis le jour qui a changé ma vie que je me remettais à faire une action de mon ancienne vie. Je lu rapidement ce qu’il y avait d’écrit. J’étais invitée à rejoindre un projet. Apparemment la lettre était destinée à mon père, mais dans son état proche du légume il n’aurait pas même pu défaire le cachet. D‘ailleurs, il balança à cet instant sa bouteille de bière vide, m’en réclamant une autre. Je lui dis quelques mots sur un ton dur et il se tût. Il fallait vraiment tout faire avec lui… Je n’eu à réfléchir qu’une fraction de seconde. Je partirais. De la nourriture gratuite, cela ne se refuse pas, et puis je voulais partir. Ces odeurs d’urine et ces vielles poubelles qui puaient… La maison en ruine, tout me dégoûtait. Mon père n’aurait qu’à faire des efforts. Il m’arrivait de m’absenter plus d’un mois sans qu’il meurt. Je le retrouvais ensuite couvert d’un pantalon mouillé, une bière à la main, les yeux perdus et le cul sur son fauteuil. Je partirai donc sur le quai 2, ce soir. Pour l’occasion, je mettrais la robe de maman. Elle aurait tant voulu que je la porte une fois dans ma vie.

    PS : Cela faisait cinq ans que je n’avais pas touché tes feuilles déchirées. J’ai enlevé toutes les autres qui avaient déjà été recouvertes de mon écriture… Mais elles appartenaient à mon ancienne vie. Le feu saura prendre soin de ça. Je pense que cet évènement important de ma vie était à noter.

    1er jour / Après

    Hier soir, nous étions énormément. J’avais l’impression qu’au moins un millier d’enfants se trouvaient là, que tous avaient une raison différente d’avoir rejoint ce quai. Le bateau était immense je n’ai pas eu le temps de lire son nom sur sa coque, j’ai été entraînée par le flot humain, l’embarquement était horrible. J’ai été placée avec trois autres filles, dont l’une n’a pas arrêté de pleurer, c’était insupportable. J’avais envie de la faire taire pour de bon. Les deux autres étaient totalement horrifiées et me regardaient comme si j’étais folle de ne pas leur ressemblait. Deux adultes nous ont dis de faire attention et sont partis voir d’autres groupes. Je ne comprends toujours pas quel est vraiment le but de notre visite ici… Je ne sais pas pourquoi mais un gosse à été jeté à l’eau. Il avait à peine deux ans de plus que moi.

    2e jour et 3e jour / Après

    Rien de spécial, je suis restée planquée dans la chambre pendant que d’autres enfants faisaient je ne sais quoi… J’ai beaucoup dormi, et j’ai pensé à ce qui arriverait. J’ai de plus en plus l’impression que ce voyage n’est finalement pas très net, dis donc. En tous cas on est bel et bien nourris gratuitement… Tant mieux, ça fera au moins ça.

    10e jour / Après

    Rien ne se passe comme je l’imaginais. La vie est presque pire que d’habitude. Plein d’autres enfants meurent… Comment cela se fait-il ? Il y a sans cesse des combats, les adultes ont du mal à intervenir. Tous ceux qui sont sur ce bateaux sont différents, j’ai vu qu’il y avait des enfants qui venaient de très loin.

    15e jour / Après

    Il n’y a jamais rien à faire sur ce fichu bateau, le voyage paraît interminable. J’en viens même à me demander ce que mon père devient. Un petit abruti m’a frappé, je lui ai renvoyé la donne en le balançant contre le mat. Il paraît qu’il a été mis au cachot. Les adultes n’ont pas l’air d’être très intelligents…

    21e jour / Après

    J’écris rarement tout simplement parce que je n’ai rien à raconter, tout est à mourir d’ennui ici. Je commence à trouver les repas dégueulasses, ils nous servent toujours la même bouilli grise. Ce matin j’ai tué quelqu’un… Je l’ai cogné à la tête avec un pied de biche qui traînait, il paraît qu’il a fait une hémorragie. En même temps, il voulait te voler. Je suis désolée mais il a tâché ta première de couverture avec du sang.

    27e jour / Après

    Les autres enfants disent que je suis un monstre. Ils m’on foutue dans la cale pendant deux jours à cause de celui que j’avais tué… Seulement ils sont trop bêtes pour me faire peur, le noir, j’ai toujours vécu dedans. Le mauvais côté c’est que j’ai le dos plein de coups de fouets, maintenant… Rien de bien grave.

    30e jour / Arrivée

    Aujourd’hui, le bateau s’est arrêté. Ça tombe bien, j’en avais marre du roulis de l’eau sous ce rafiot pourri. Nous avons échoué sur une plage. J’ai malheureusement perdu mon stylo, je suis en ce moment en train d’écrire avec la bouilli du plat d’aujourd’hui. J’espère que nous aurons plus de chance sur cet îlot… Nous sommes égarés au milieu de l’eau, quelle misère. Je ne pense plus avoir l’occasion de te ressortir, donc ce seront mes derniers mots. Adieu.


A / Capacités… Machine de combat ou pas ?



    Disponibilités sportives : Alice est très agile et très endurante. Elle se débrouille très bien dans les domaines sportifs. Juste un point qui lui fait énormément défaut : Elle ne sait pas gérer son énergie. (Sportivité 3)
    Disponibilités intellectuelles : La jeune fille est donc très intelligente mais ne gère pas très bien ses capacités… Elle est intelligente pour elle-même, pour le moment, et ça, on n’y peut pas grand-chose. (Intelligence 3)
    Docilité : Ayant appris à se méfier de tout le monde, Alice est de nature très peu docile, mais si elle accorde confiance à une personne elle peut à peu près se laisser faire (Docilité -4)
    Serviabilité : Pareil que pour la docilité, mais elle est tout de même un peu plus serviable. Encore à peu près sensible au malheur des gens, il lui arrive d’aider des personnes dans le besoin (Serviabilité -3)
    Adaptabilité : Alice a appris à s’adapter à toutes les situations afin de ne pas se laisser prendre à des pièges trop faciles. Mais elle a encore des choses à apprendre… (Adaptabilité 4
    Sens de l'orientation : Alice a appris à totalement maîtriser son orientation. Mais elle reste tout de même un enfant et n’est donc pas entièrement maître de cela. (Orientation 4)
    Niveau de courage : On peut dire qu’elle n’a pas froid aux yeux. Mais on ne peut pas parler d’une fille très courageuse, elle veut juste vivre, quoi. (Courage 3)
    Niveau de débrouillardise : Vous cherchez une personne débrouillarde ? Alice a appris à totalement faire tout toute seule, alors côté débrouillardise, on peut facilement la dire au top ! (Débrouillardise 5)
    Total : Total de 12


Identité du marionnettiste


    Pseudo : Ba enchantée, je suis Clara /O
    Age : 12 ans ^^
    Niveau de Rp : Moi, ba je suis novice on va dire, je fais pas beaucoup de RPG en fait, mais j’aime beaucoup ça.
    Disponibilités : 5/7 ?
    Amélioration : Je dirais que ce serait pas mal de réduire le nombre de lignes minimum. Moi ça me va, mais beaucoup de gens risquent d’avoir beaucoup de mal. Mais sinan j’aime <3
    Code : Basic instinct
    Comment vous l'avez connu : Grâce à un lien sur un forum de publicité.
    Autre : Chuis une fille 8D


Dernière édition par Alice Roussel le Mer 30 Déc - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alice Roussel ; L'ange qui était un démon [PAS FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Instinct :: Pour commencer ; we shall begin :: Fiches-